Getuigenis
 

Michel De Cock

CHAUFFEUR D'AUTOCAR

Un traitement de faveur pour le chauffeur et les voyageurs

« Les autocars belges transportent annuellement plus de dix millions de passagers. Un traitement similaire à celui des autres modes de transport ou, mieux encore, un traitement de faveur devrait dès lors vraiment exister” déclare le chauffeur d’autocar Michel De Cock, de l’entreprise De Durme à Lokeren.

« En dépit de l’intense circulation routière, les chauffeurs d’autocar prouvent tous les jours leur important niveau de fiabilité car l’autocar est, de loin, le moyen de transport le plus sûr » accentue Michel De Cock. “J’invite tous ceux qui n’ont pas encore eu le plaisir de monter à bord d’un autocar de se laisser emporter par le luxe et les possibilités d’une telle merveille. Vous serez étonnés de la manière relaxe dans vous pouvez visiter des villes ou des régions”.

Lorsque les municipalités ou les attractions touristiques fournissent des efforts supplémentaires pour les autocars et les chauffeurs, les voyages gagnent énormément en attractivité aussi bien dans le chef des voyageurs que dans celui du chauffeur. “Le parking de Bayeux en Normandie est un véritable bijou. Il se trouve à proximité immédiate du centre et dispose de nombreuse facilités pour les chauffeurs. On peut également y laver l’autocar, vidanger les toilettes chimiques, envoyer un fax, etc…

Plus près de nous, à Saint-Nicolas, les autocars peuvent utiliser les couloirs bus. Cela favorise la fluidité du trafic. Une telle mesure positive peut certainement être généralisée. Le Secrétaire d’Etat à la Mobilité Etienne Schouppe l’a bien promis mais les chauffeurs attendent la concrétisation”. “Etre chauffeur d’autocar est vraiment un métier très attractif qui permet un important apport personnel” conclut Michel De Cock. “Et les passagers vous en remercient plus d’une fois de manière très chaleureuse”.

Michel De Cock


retour au sommaire
 
 

 
d-artagnan | all for advertising
Error connecting to mysql