Question prioritaire
 

Européen // fédéral // régional // local

7. Manque de parkings pour autocars dans les villes

Description de la problématique

Dans de nombreuses villes, il y a un manque flagrant d’infrastructures d’accueil pour autocars aussi bien dans les environs immédiats des attractions touristiques que dans d’autres lieux importants pour le tourisme de groupe comme les hôtels, les centres de congrès, les salles de concert, etc… De ce fait, les autocars sont obligés de déposer et de prendre en charge leurs passagers dans des conditions peu agréables et peu sûres. En outre, cette situation peut engendrer une diminution de la fluidité de la circulation.

Solution préconisée

En raison de la diversité de structure des villes, il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de présenter un schéma universel qui peut être appliqué sans problèmes à toutes les situations. Il y a cependant quelques principes généraux en la matière qui doivent toujours être respectés :

  • priorité aux transports collectifs
    L’autocar fait partie intégrante du transport collectif de personnes par route et mérite, à ce titre, le même traitement de faveur en matière de circulation et de stationnement dans les villes que l’autobus public ;
  • aménagement de l’infrastructure
    Le parking qui, dans son concept, ne doit pas seulement tenir compte des dimensions des véhicules mais également de l’espace nécessaire pour permettre aux passagers de monter et de descendre en toute sécurité et pour pouvoir effectuer les manoeuvres des véhicules, doit se situer dans les environs immédiats des localisations susmentionnées (il ne faut pas perdre vue que de nombreux groupes se composent de seniors et d’écoliers). Le nombre d’emplacements doit être suffisant pour pouvoir faire face à des pics d’affluence. Si cela n’est pas réalisable, il faut qu’il y ait suffisamment de points de prise en charge et de dépose dans ces environs immédiats avec un système de communication efficace entre ces endroits et le parking ;
  • sécurité
    Les mesures nécessaires doivent être prises pour garantir la sécurité des véhicules, des personnes et de leurs possessions. Il faut également qu’il y ait suffisamment de contrôles pour éviter que les espaces réservés aux autocars ne soient utilisés par d’autres usagers de la route ;
  • concertation avec le secteur
    Les représentants de l’industrie autocar disposent d’une importante expérience en matière de succès et d’échecs en la matière compte tenu des évolutions au niveau de l’attitude des consommateurs et des attentes qui en découlent. Il sont toujours disposés à la partager avec les décideurs intéressés pour rechercher de manière constructive les solutions optimales. Une concertation avant la prise de décisions peut éviter de nombreux problèmes ultérieurs.

Plus-value si la stratégie recommandée est suivie

Si le tourisme représente une activité économique, le tourisme en autocar représente certainement une activité économique verte et durable. En plus du fait que les touristes en autocar dépensent en moyenne 40 % de plus que le touriste moyen, les avantages de l’autocar en matière d’espace occupé, de sécurité routière et de niveau d’émissions assurent la durabilité de la politique menée. Il faut également souligner que le tourisme en autocar est beaucoup moins sensible à la récession que les autres modes, ce qui engendre une influence positive permanente sur l’emploi et l’économie locale. L’élaboration d’une infrastructure d’accueil adéquate pour les autocars augmente assurément l’attractivité de votre ville avec toutes les conséquences positives au niveau du développement du tourisme en autocar.


retour au sommaire
 
 

 
d-artagnan | all for advertising
Error connecting to mysql